Quelles garanties supplémentaires peuvent être nécessaires pour un prêt immobilier couvrant un bien de grande valeur ?

mai 7, 2024

Quand il est question d'acquérir un bien immobilier de grande valeur, la banque prêteuse impose généralement un certain nombre de garanties pour se prémunir des risques de non-remboursement. Ainsi, en plus de l'assurance de prêt immobilier classique, certaines garanties supplémentaires peuvent être exigées. Mais quelles sont ces garanties et comment fonctionnent-elles ? C'est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

Garantie du prêt immobilier : qu'est ce que c'est ?

Au moment de contracter un prêt immobilier, votre banque vous demandera de souscrire à une assurance emprunteur. Celle-ci a pour but de couvrir les risques de non-remboursement en cas d'invalidité, de décès ou de perte d'emploi. Dans le cas d'un bien de grande valeur, il est fréquent que la banque requière des garanties supplémentaires pour se protéger d'éventuels risques supplémentaires.

A lire aussi : Quels sont les risques et les avantages d'un prêt commercial pour l'acquisition d'un hôtel ?

Les garanties classiques du prêt immobilier

Parmi les garanties classiques liées au prêt immobilier, on retrouve :

La garantie décès : Si l'emprunteur décède avant le remboursement total du prêt, c'est l'assurance qui prend en charge le montant restant dû.

Dans le meme genre : Comment la performance énergétique d'un bâtiment affecte-t-elle les conditions d'un prêt immobilier ?

La garantie perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA) : En cas d'invalidité totale, c'est également l'assurance qui rembourse le montant restant dû.

La garantie invalidité : Si l'emprunteur devient invalide à plus de 66%, l'assurance prend le relais pour le remboursement du prêt.

La garantie incapacité temporaire de travail (ITT) : Si l'emprunteur se retrouve dans l'impossibilité de travailler temporairement, l'assurance prend en charge les mensualités pendant la période d'incapacité.

La garantie perte d'emploi : En cas de chômage, l'assurance peut rembourser une partie des mensualités du prêt.

Les garanties supplémentaires pour un bien de grande valeur

Acquérir un bien de grande valeur implique un risque financier plus important pour la banque. De ce fait, elle peut exiger des garanties supplémentaires.

La garantie de revente : Cette garantie permet de couvrir la différence entre le prix d'achat du bien et son prix de revente si ce dernier est inférieur.

La garantie de bonne fin : Cette garantie engage l'emprunteur à terminer son projet immobilier. Elle est fréquemment demandée dans le cas d'un achat sur plan ou d'une construction.

La garantie de parfait achèvement : Cette garantie oblige le constructeur à réparer tous les défauts de construction signalés lors de la réception de l'ouvrage.

Les garanties liées à l'assurance emprunteur

Outre les garanties liées au prêt, l'assurance emprunteur peut également proposer des garanties supplémentaires.

La garantie incapacité de travail : Cette garantie couvre l'incapacité de travailler suite à un accident ou une maladie. Elle prend en charge le remboursement des mensualités du prêt durant la période d'incapacité.

La garantie invalidité professionnelle : Cette garantie intervient lorsque l'emprunteur est déclaré invalide à plus de 66% et qu'il ne peut plus exercer son métier.

Comment choisir ses garanties ?

Choisir ses garanties implique de prendre en compte votre situation personnelle, professionnelle et financière. Prenez le temps de comparer les différentes offres de la banque et des assureurs. N'hésitez pas à demander conseil à un courtier en assurance de prêt immobilier. Il vous aidera à trouver le contrat qui correspond le mieux à vos besoins et à votre budget. Il est également important de garder à l'esprit que le coût total de votre prêt immobilier dépend aussi des garanties souscrites.

Les garanties spécifiques pour les biens de grande valeur

Acquérir un bien immobilier de grande valeur représente un engagement financier conséquent. Pour cette raison, les banques peuvent exiger des garanties spécifiques.

La garantie hypothécaire : Cette garantie donne au prêteur le droit de vendre le bien immobilier en cas de non-remboursement du prêt. C'est une sécurité supplémentaire pour la banque, permettant de récupérer une partie ou la totalité du capital restant dû.

La caution par un tiers solvable : Dans certains cas, la banque peut exiger une caution. Il s'agit d'une personne ou d'une entité solvable qui s'engage à rembourser le prêt en cas de défaillance de l'emprunteur.

La délégation d'assurance : Bien que non obligatoire, la délégation d'assurance est une pratique courante lors de l'achat d'un bien de grande valeur. Elle permet à l'emprunteur de souscrire une assurance emprunteur auprès d'un autre assureur que celui proposé par la banque. Cette pratique peut offrir des garanties plus adaptées à la situation de l'emprunteur et à la valeur du bien acquis.

La convention AERAS : Cette convention permet aux personnes ayant ou ayant eu un problème de santé grave d'accéder à un prêt immobilier et à l'assurance emprunteur. Avec la convention AERAS, l'emprunteur peut bénéficier de conditions d'assurance plus favorables.

Les critères à prendre en compte pour choisir ses garanties

En matière de prêt immobilier, chaque situation est unique. Il est donc essentiel de choisir ses garanties en fonction de sa situation personnelle, mais aussi du bien à acquérir. Voici quelques critères à prendre en compte :

Votre situation financière : Déterminez votre capacité d'endettement et votre taux d'endettement. Ces éléments vous permettront d'établir votre budget et de choisir les garanties adaptées à votre capacité de remboursement.

Votre situation professionnelle : Êtes-vous salarié, indépendant, retraité ? Votre situation professionnelle aura une incidence sur le type de garanties à privilégier. Par exemple, si vous êtes indépendant, la garantie perte d'emploi ne vous sera pas utile.

Votre situation de santé : Votre santé peut aussi influencer le choix de vos garanties. Un problème de santé pourrait entraîner une surprime ou une exclusion de garantie. Dans ce cas, la convention AERAS peut être une solution.

La valeur du bien immobilier : Plus la valeur du bien est élevée, plus le risque pour la banque est important. De ce fait, elle peut exiger des garanties supplémentaires telles que la garantie hypothécaire ou la caution par un tiers solvable.

Conclusion

La souscription d'un prêt immobilier, particulièrement pour un bien de grande valeur, implique de bien comprendre les différentes garanties proposées par l'assureur. Chaque situation étant unique, il est nécessaire de prendre le temps de comparer les offres et de se faire accompagner par un professionnel. Un courtier en crédit immobilier peut notamment vous aider à choisir les garanties les plus adaptées à votre situation et à la valeur du bien que vous souhaitez acquérir. N'oubliez pas que le coût total de votre crédit immobilier dépendra aussi des garanties souscrites.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés